Série PEA & PEA-PME (2/10) – La fiscalité des dividendes selon les pays et pourquoi privilégier des actions françaises dans vos PEA et PEA-PME et réserver votre Compte Titres Ordinaire (CTO) pour les actions étrangères.

Cette série d’articles a pour objectif de vous permettre d’optimiser vos investissements PEA et PEA-PME et d’éliminer tous les coûts superflus et parfois invisibles mais qui peuvent amputer votre rendement de façon non négligeable sur la durée. Beaucoup d’investisseurs cherchent à se constituer un portefeuille de rendement, c’est une stratégie intéressante à condition de bien choisir vos actions et également de bien comprendre la fiscalité.

Cet article va vous expliquer pourquoi il sera beaucoup plus intéressant de choisir pour vos PEA et PEA-PME des actions françaises et réserver votre Compte Titre Ordinaire (CTO) pour les actions étrangères. La fiscalité des dividendes étrangers dans un PEA n’est pas la plus optimale comme nous allons le voir dans cet article.

Percevoir 100% du dividende brut

Les PEA et PEA-PME ne peuvent être ouverts que si vous êtes résident fiscal français, et, à ce titre vous êtes éligible à recevoir 100% du dividende Brut payé par les entreprises françaises que vous avez dans vos PEA et PEA-PME. Par contre, si vous avez des actions d’autres pays européens vous ne pourrez pas prétendre à recevoir l’intégralité du dividende (voir le tableau ci-dessous). Et point très important ! vous ne serez pas éligible au crédit d’impôt afin de récupérer tout ou partie de la différence.  Il n’est possible de réclamer le crédit d’impôt sur les dividendes que dans un CTO (Compte Titre Ordinaire) en vertu des conventions fiscales de non-double imposition entre les pays. Vous subirez donc une double imposition : retenue à la source dans le pays étranger ainsi que les prélèvements sociaux français (a minima) si vous détenez votre PEA depuis plus de 5 ans.

PEA & PEA-PME : Actions françaises

CTO : Actions étrangères

Exemple chiffré pour bien comprendre la différence de fiscalité entre dividendes français et étrangers

Considérons 2 PEA distincts avec dans le premier une action française avec un rendement de dividende fixe de 3% pendant 5 ans (on fait l’hypothèse que le prix de l’action ne varie pas pendant les 5 ans). Dans l’autre PEA, une action Italienne avec les mêmes caractéristiques. On imagine que les PEA sont investis dans cette seule action au plafond maximum soit 150 000 €. La différence de gain après 5 ans sera donc de 6 075 € ce qui est loin d’être négligeable.

Détail du calcul : 

  • Total dividendes perçus action Française
    • 150 000 * 3% * 5 ans * 100% = 22 500 €
  • Total dividendes perçus action Italienne
    • 150 000 * 3% * 5 ans * 73% = 16 425 €

Soit une différence de gain de 6075 €

Tableau récapitulatif de la fiscalité des dividendes étrangers pour les PEA & PEA-PME

Pays Retenue à la source Crédit d’impôt Perte non récupérable sur le dividende brut
Allemagne 26,375 % 0 % 26,375 %
Angleterre 10 % 0 % 10 %
Autriche 25 % 0 % 25 %
Belgique 25 % 0 % 25 %
Espagne 21 % 0 % 21 %
Italie 27 % 0 % 27 %
Portugal 30 % 0 % 30 %
Pays-Bas 15 % 0 % 15 %

Conclusion

Toujours dans l’objectif d’optimiser vos investissements, vous savez à l’issue de ce 2ème article qu’il est important d’ouvrir un PEA ainsi qu’un PEA-PME dans une banque en ligne et d’investir dans des actions françaises. Ensuite, nous allons voir pourquoi vous devez privilégier les actions et non les autres supports (Sicav, fonds, produits structurés, ETFs…) et comment choisir les meilleures actions.

Franck Béon

1 Commentaire

  1. […] La fiscalité des dividendes selon les pays (2/10) […]

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *