Qu’est ce que le Bitcoin et d’où vient-il?

Bitcoin fut inventé en 2008 par une personne ou un groupe de personnes sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto.

Qu’est ce que Bitcoin ? – a peer-to-peer electronic cash system

Comme le titre du papier de recherche l’indique (Bitcoin: a peer-to-peer electronic cash system), il s’agit d’un système de monnaie électronique pair à pair.

Définition du “peer-to-peer electronic cash system”

Le mot important ici est pair à pair. En effet, avant l’invention de Bitcoin, tous les systèmes de paiement, ou plus généralement monétaires, avaient dans de plus ou moins grandes proportions, un ou plusieurs organismes centralisateurs sans lesquels le système ne fonctionnerait pas. Bitcoin est le premier système monétaire véritablement décentralisé et géré par ses utilisateurs.

L’autre terme important est cash. L’origine de ce dernier est la même que le mot caisse en français.

Aujourd’hui, le cash fait plutôt référence à l’aspect physique de la monnaie, à savoir les pièces et billets. Mais c’est un aspect assez réducteur qui entretient un certain nombre de confusions. Nous verrons dans un prochain article que cette simplification permet à certaines personnes peu scrupuleuses de vendre leurs alternatives défaillantes. La notion de cash dans Bitcoin fait référence non seulement à cet aspect physique mais également à celui plus générique de caisse et donc de réserve de valeur.

Un nombre de Bitcoins limité

Afin d’assurer ce statut, une des caractéristiques fondamentales du bitcoin est qu’il n’y aura jamais plus de 21 millions de bitcoins en circulation.

Qui plus est, la manière dont tous les nouveaux bitcoins sont émis est connue de tous et gravée dans le marbre (ou en l’occurrence dans le code) et ne peut donc pas changer. 

La quantité d’unités monétaires dans le système Bitcoin est limitée, contrairement aux monnaies étatiques (dites fiduciaires) comme l’euro ou le dollar. On dit que le Bitcoin est une monnaie déflationniste à l’opposé des autres qui sont inflationnistes. De plus, il est impossible, même pour les banques centrales ou les Etats de contrôler le taux de création de leur propre monnaie. La prévisibilité de Bitcoin est donc un avantage intéressant.

Le corollaire évident est que si Bitcoin continue d’être utilisé, sa valeur devrait mécaniquement augmenter car sa quantité est finie.

L’or et le Bitcoin, des caractéristiques communes

A ce sujet, l’idée de Satoshi Nakamoto était de construire un système qui ressemblait à la monnaie la plus fiable que l’humanité avait connu jusqu’alors : l’or.

L’or est extrait à hauteur de 2% à 4% par an, mais jamais plus. La quantité reste limitée aux ressources présentes et extractibles sur Terre. Aucun banquier central ne peut imprimer de l’or comme il le fait avec les monnaies étatiques (fiduciaires) classiques.

La quantité d’or étant limitée, une partie de sa valeur provient donc de sa rareté.

Quand on parle d’or ou de Bitcoin en tant que monnaie, nous parlons de “hard money”. Nous étudierons ces caractéristiques dans un prochain article consacré à la monnaie .

Bitcoin n’est pas sorti de nulle part. Il est le fruit de plusieurs décennies de recherche, d’innovations et tentatives infructueuses pour créer une monnaie numérique. Toutes ces expériences ratées souffraient d’un même problème. Toutes nécessitent un tiers de confiance que ce soit pour l’émission ou pour la vérification des livres de compte. Hors vous savez très bien, que s’il est un sujet où les Etats ne supportent pas la concurrence, c’est bien celui de la monnaie. C’est cette dépendance à un tiers identifiable et donc attaquable qui a entraîné l’échec de toutes les tentatives précédentes.

Qu’est ce qui rend Bitcoin unique?

Les inventeurs de ces premières monnaies numériques avaient un problème fondamental. Comment s’assurer de l’unicité d’un actif numérique?

En effet, une des forces d’Internet est de pouvoir recopier un actif ou un contenu numérique quasiment gratuitement. Lorsque vous visitez une page web, vous ne faites que recopier sur votre écran les données présentes sur un serveur lointain.

Cela pose un véritable problème lorsqu’il s’agit de monnaie. Si je paye Alice avec 10 euros numériques mais que je peux tout de même conserver une copie de ses 10 euros, vous vous rendez compte que la monnaie utilisée perd instantanément toute valeur si je peux la copier à l’infini.

L’autre aspect intéressant est le caractère ouvert du Bitcoin: tout le monde peut participer. Bitcoin est un outil au service de la liberté individuelle et de la liberté d’expression. Bitcoin ne connaît pas de frontière et ne porte pas de jugement de valeur quant à son usage.

Le génie de Satoshi Nakamoto a donc été d’inventer un système entièrement décentralisé, géré par ses utilisateurs et garantissant l’unicité d’un actif numérique (à savoir le Bitcoin).

Conclusion

Bitcoin est donc un système monétaire ouvert à tous, décentralisé, géré et maintenu par ses utilisateurs. Il sert à la fois l’aspect transactionnel (le cash) et l’aspect de réserve de valeur (équivalent à de l’or numérique). Son programme d’émission est connu et figé, ce qui nous permet de garantir que la quantité de Bitcoin soit limitée.

Nous entrerons plus dans les détails dans de prochains articles en évoquant notamment les aspects techniques de cette incroyable innovation ainsi que les origines du Bitcoin.

Cela nous nous donnera également l’occasion de comparer Bitcoin aux autres monnaies numériques existantes.

Cela nous permettra également de mieux comprendre la monnaie et son fonctionnement. En effet, la compréhension de la monnaie est à la base de toute discussion économique. Pourtant, rares sont ceux qui comprennent de quoi il s’agit. Nous pouvons personnellement vous confirmer que la majorité des personnes travaillant dans la haute finance n’ont eux-mêmes aucune idée de son fonctionnement!

Paul

You may also like

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Bitcoin